Ingenieur Mecanicien et oceanographe

 

François B., Ingénieur en Mécanique... et en Environnement

François vient de fêter ses 3 ans chez euro engineering, en tant qu’Ingénieur en Mécanique. Son quotidien professionnel se situe dans la R&D, où il travaille au développement de prototypes de moteurs.
Sa mission principale : effectuer des études pour préparer l’implantation de capteurs (température de pression, de contraste) sans modifier le fonctionnement de la machine mais en permettant de faire des mesures efficaces et suffisamment précises.
Au jour le jour, c’est donc un travail de bureau, avec ses collègues de la société Turbo Méca, ses outils étant constitués de logiciels de CAO pour le dessin 3D des pièces.

Au mois de mars 2014, ces habitudes se sont retrouvées bouleversées le temps d’une mission en Angola, dans un tout autre domaine, l’Oil & Gas. Il a laissé de côté les plans de moteurs d’hélicoptère pour un temps, place au projet GEMS !

 

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce projet ?

Au sein de l’agence de Pau, on encourage le passage d’une équipe à une autre, pour permettre la transversalité, et permettre à toutes les équipes de profiter des compétences des autres.

Je suis parti en Angola pour un mois en mer, participer à une mission de prélèvements autour de plateformes Offshore. C’était une très belle occasion sortir de mon cœur de métier habituel : plutôt que de rester dans un bureau d’études, j’ai eu l’occasion d’être dans l’opérationnel, sur le terrain et en plus sur un bateau à l’étranger. Et ça a surtout été l’occasion de travailler avec des équipes différentes, avec des nationalités et des spécialités nouvelles.

Mon travail me permet de développer un très bon relationnel : qualité renforcée pour cette mission, puisque c’était plusieurs semaines à faire les 2 x 12h avec les mêmes personnes au quotidien. Et la très grande rigueur déployée au quotidien pour répondre aux attendes de clients très exigeants nous a encore servi sur cette mission : il y avait beaucoup de préparation en amont au niveau de la logistique (équipage, routage du bateau en Angola, préparation du matériel de prélèvement, bon acheminement des échantillons au laboratoire). Tout pour assurer une fois sur place !

C’est une mission qui change des habitudes de travail, qui fait sortir du cadre de consultant ou de prestataire : sur un bateau à vivre et travailler ensemble. On était vraiment dans la peau d’un marin au long cours, à cohabiter avec des personnes qui ont des repères différents, dans un environnement multiculturel : Anglais, Polonais, Indonésiens...

Pour résumer sa mission…
Ingénieur environnement, en charge des prélèvements en sédimentologie et suivi du cahier de terrain. Je suis arrivé pour l’opérationnel sur place, j’ai très peu participé à la logistique préparatoire avant le départ.

J’ai vraiment apprécié la possibilité de découvrir un autre secteur, une autre manière de fonctionner.

Un souhait pour la suite ?
Avoir l’occasion de repartir !



Une question ? N'hésitez pas à nous contacter :